Accueil > La société > Blog Logtrans > Comment trouver un bon transitaire à destination?

Blog Logtrans

Le 29 septembre 2017

Comment trouver un bon transitaire à destination?

Comment trouver un bon transitaire à destination?

Chez Logtrans Services, nous vous vendons une prestation Cout et Fret, c’est-à-dire pour faire simple que notre prestation s’arrête à bord navire incluant le fret (avec une assurance facultative).


De ce fait, il y a 3 points importants à régler à l’arrivée que nous ne pouvons pas en général estimer faute d’agents à destination :

 

  • Le cout de déchargement du véhicule du bateau jusqu’au port
  • Le dédouanement du véhicule par un déclarant en douane
  • Les droits et taxes éventuels à payer auprès des autorités à l’arrivée du véhicule


La recherche


Cette prestation à l’arrivée doit être fournie par un transitaire comme nous, et même si parfois nous pouvons recommander certains confrères, dans certains cas nous ne pourrons vous aider à en trouver, toutefois nous pouvons vous donner quelques conseils pour repérer les transitaires qui ne profiterons pas de vous.


Tout d’abord, lors de votre recherche, une manière de voir si le transitaire semble sérieux, c’est s’il dispose déjà d’un site internet permettant de savoir qui il est, ses prestations et des contacts. Si votre transitaire n’est visible que dans certains sites annuaires, ou sur une page Facebook, il faut vous en méfier.


Bien que cela ne soit pas toujours une vérité, un transitaire disposant d’un site internet permet déjà de l’identifier un minimum, et permet de voir qu’il semble plus sérieux qu’un simple numéro dans un annuaire. Attention toutefois, cela ne veut pas dire que la société est 100% sérieuse, nous disons juste que cela reste déjà plus rassurant.


Ensuite, si le transitaire sur son site, prétends être un agent d’une ou plusieurs compagnies, n’hésitez pas à le faire vérifier auprès de nous, pour savoir si cela est vrai, nous pouvons contacter les compagnies en question et vérifier s’il agit avec elles.

 

Vérifier s’il ne vous réserve aucune mauvaise surprise


Il peut arriver que le choix semble bon, et qu’une fois la marchandise arrivée, vous vous trouviez face à une personne vous demandant plus de frais que prévus, et à ce moment-là, cette personne vous tiens car si vous refusez, elle ne libère pas le véhicule et vous payez des frais.


Pour éviter ce genre de déconvenue, une fois le contact établi avec le transitaire local, envoyez-lui les brouillons du connaissement maritime que nous vous transmettons et demandez-lui si cela lui semble OK, et ce, par écrit. Ainsi déjà, si une fois le véhicule au port, il vous dit que le connaissement est faux, vous aurez une preuve écrite qu’il l’a validé et qu’il n’aura pas à vous faire payer quoique ce soit.


Pour le connaissement maritime, il en existe deux sortes, la version originale papier, et la version numérique « seawaybill » qui est un document officiel au format PDF qui permet d’être imprimé et être utilisé très rapidement, c’est le mode de connaissement le plus répandu de nos jours. Ce Seawaybill est officiel, en général un code barre ou un QR Code est placé en guise de signature. Si le transitaire vous réclame un original alors qu’il a un SEAWAYBILL, c’est un mensonge, l’original EST le Seawaybill et la compagnie ne fera aucune copie papier pour lui. S’il vous demande une telex release pour le SEAWAYBILL, c’est aussi un mensonge, la Telex release n’a rien à voir là-dedans et ne vous concernera pas.


D’où la nécessité pour vous de bien valider votre connaissement avec ce transitaire, et aussi de préparer votre dossier complet au moment où nous travaillons ensembles.

 

Vérifiez bien vos factures

Lorsque votre transitaire vous fait payer sa prestation à l’arrivée, vérifiez bien les libellés, s’il vous fait payer un déchargement, il n’a pas à vous le refaire payer comme cela arrive parfois en parlant d’une mention sur le connaissement maritime comme le LIFO (Liner in Free Out), là encore c’est faux, le LIFO signifie que le chargement est payé, mais le déchargement lui, doit être payé, donc si vous avez déjà payé le déchargement, il n’a pas à vous faire payer ce LIFO en arguant que ceci est une sorte de taxe par exemple, là, très clairement il essaye de vous arnaquer.

Autre élément à vérifier, faites toujours faire un devis écrit à votre transitaire, vérifiez bien les dates de validités et lisez bien les éléments écrits. Souvent les clients que nous avons ne lisent pas les cotations, et nous posent des questions dont ils détiennent déjà les réponses, c’est la raison pour laquelle nous insistons sur ce point. Il faut bien vérifier que le devis est propre, sans aucune autre mention de surcout éventuel (excepté des frais de stationnements en cas de soucis de douane, uniquement en cas de contrôle ou des documents manquants). Si votre transitaire, vous facture un montant largement supérieur à la normale, il risque de vous bloquer la marchandise en attendant le paiement, c’est pour cela qu’il est recommandé de bien faire établir des devis ou même une proforma contenant tous les éléments. Il est normal que le transitaire prenne des frais de dossiers, mais le montant total de la facture ne doit pas, sauf exceptions, vous couter plus cher que ce que vous nous avez payé.


En effet, la manutention portuaire et le dédouanement ne sont pas des couts excessifs, des droits et taxes de douanes peuvent l’être en revanche, mais dans ce cas-là, il vous faut demander un justificatif auprès du transitaire, celui-ci va avancer la douane pour vous et la refacturer à l’identique, il n’a pas à prendre une marge sur cela, uniquement sur l’action du dédouanement et non les taxes prises par l’état du pays concerné.

 

En conclusion

Pour résumer cet article, veillez à regarder ces différents points pour trouver un transitaire sérieux :

  • Demandez nous directement, nous pouvons vous en recommander dans certains pays
  • Vérifier sa présence sur Internet et éventuellement si il a des avis
  • Envoyez-lui les documents + les drafts de connaissements maritimes
  • Demandez-lui une validation écrite des connaissements maritimes (ainsi il ne pourra plus vous bloquer en demandant un changement de dernière minute, si cela engendre des frais, ils seront à sa charge et non la votre)
  • Demandez un devis écrit, et vérifiez toutes les clauses et les dates de validité
  • Ne payez aucun frais en double
  • Demandez bien un détail de votre facture, notamment pour le montant des douanes afin de voir que vous avez bien payé le montant correct des taxes
  • Si vous avez un SEAWAYBILL et qu’il vous demande un Original, refusez, le SEAWAYBILL est l’original, il cherche à gagner du temps.

Pourquoi un transitaire mal intentionné cherche à vous faire perdre du temps ? La raison est relativement simple, plus votre marchandise est à quai, plus elle est soumise à des frais de stockage sur place, autrement dit, vous avez des jours gratuits pour la retirer, un nombre limité de 4 à 7 jours en général, et au-delà, on vous facture. Une personne mal intentionnée peut chercher à vous faire perdre du temps, pour dépasser ce délai de gratuité et ainsi prendre une marge conséquence sur le stationnement, ainsi, la personne invoque un problème de documentation, de douane, ou autre, vous faisant nous appeler, appeler la compagnie etc… jusqu’au moment où une fois ce délai dépassé, celui-ci vous facture un montant plus élevé que prévu, prétextant des stationnements, et vous prenant à la gorge car pour récupérer votre marchandise, vous devez payer.


Bien sûr, il peut y avoir d’autres raisons, mais c’est la plus simple et souvent la plus logique.


Rassurez-vous, pas tous les transitaires ne sont ainsi, fort heureusement, mais il faut bien faire attention lors de votre sélection, c’est aux premiers échanges et aux recommandations de tierces personnes que vous pourrez voir où vous allez. De plus, ce type de souci arrive plus généralement dans certains pays africains et d’Amérique du Sud, donc restez vigilants si vous expédiez vers ces zones-là dont les règlementations sont parfois un peu laxistes voire inexistantes.


Bien Entendu, si vous avez des questions, nous sommes là pour vous répondre, ne vous en faites pas :) .

 
Retour

 

LogTrans Services - Siège social : 18 Allée de la Palun ZI de la Palun 13700 Marignane (France) - Tél : +33 (0)4 42 77 05 20 - Fax : +33 (0)4 42 77 10 59